La France et l'Afrique; la France et le Togo

04/12/2018
La France et l'Afrique; la France et le Togo

Emmanuel Macron

A l’occasion de l’anniversaire du discours de Ouagadougou, prononcé par le président français Emmanuel Macron en novembre 2017, l’ambassade de France au Togo présente une sélection de projets qu’elle a mené au cours de l’année.

Ce discours a permis d’initier une nouvelle relation entre la France et les pays du continent africain, souligne la représentation française qui liste les actions menées au Togo en matière de ville durable, de formation professionnelle, de culture, d’adaptation aux changements climatiques ou encore d’éducation.

S’agissant des villes durables, le Projet d’aménagement urbain au Togo – phase 2 (PAUT 2), mis en oeuvre par l’AFD (Agence française de développement) en délégation de fonds européens, a permis la construction d’un lac de rétention des eaux pluviales à Lomé (le 4ème lac de la ville) et la réalisation de caniveaux de drainage dans les quartiers périphériques. 

Le PAUT 2 joue un rôle important pout l’amélioration de l’assainissement urbain de la capitale en diminuant significativement le risque d’inondation dans les quartiers est de la ville (200 000 habitants). 

L’AFD, avec les concours financiers de l’Union européenne et de la BOAD, a réalisé le nouveau Centre d’Enfouissement Technique (CET) du Grand Lomé à Aképé. Il est le plus moderne d’Afrique de l’Ouest et répond aux normes environnementales internationales. Il permettra d’accueillir les déchets du grand Lomé pendant une durée d’environ 5 ans. 

Dans un contexte de massification scolaire au Togo, le Projet d’Appui à la Réforme des Collèges (PAREC) a accompagné le gouvernement dans la modernisation de l’enseignement secondaire de niveau collège à travers la réalisation et l’équipement (mobilier et matériel pédagogique) de 160 classes de collèges, dans 30 collèges de zone semi-rurale des régions Maritime et des Plateaux. 

Il a également permis de former plus de 3.000 enseignants de français et de S.V.T au niveau national, ainsi que la totalité des directeurs d’établissement du pays. 

Dans sa mise en œuvre, le PAREC a notamment mis l’accent sur l’importance de la scolarisation des filles, encore trop nombreuses à devoir quitter le collège avant l’heure : parents, enseignants et élèves ont été sensibilisés à la promotion de l’éducation des jeunes filles et à la lutte contre les violences basées sur le genre. 

Le PAREC a également appuyé la formation des élèves maîtres au sein des écoles normales d’instituteurs du Togo.

La culture n’est pas oubliée.

L’Institut Français du Togo (IFT) a porté les candidatures de 4 artistes dans le cadre du programme ‘Visa pour la création’ de l’Institut Français. Deux de ces quatre artistes (Adjo’a SIKA et Lady Apoc) pourraient de façon pertinente être intégrés à la saison AFRICA 2020. 

Ces deux artistes féminines de la scène artistique contemporaine africaine ont réalisé trois mois de résidence artistique à la Cité Internationale des Arts de Paris entre mars et décembre 2018. Elles y ont noué des liens avec des professionnels français et de la Diaspora togolaise, en vue d’une participation à la saison des cultures africaines en 2020.