Palu : chiffres encourageants

26/10/2020
Palu : chiffres encourageants

Le palu tue davantage que la Covid-19

Au Togo comme ailleurs dans le monde, l’unique sujet de préoccupation est la lutte contre le coronavirus et l’espoir de trouver un vaccin ou un traitement le plus rapidement possible.

Pourtant d’autres questions de santé restent préoccupantes. Celle, par exemple, du combat contre le paludisme qui tue chaque année des centaines de milliers d’Africains.

Sur ce front, les nouvelles sont encourageantes au Togo.

L’incidence a régressé de plus de 25% entre 2015 et 2018 et la mortalité a baissé de 8% sur la même période. 

La mortalité spécifique due au paludisme est passée de 0,3‰ en 2011 à 0,12‰ en 2018. 

La létalité connaît une courbe descendante chez les adultes et chez les enfants (3,5% chez les moins de 5 ans contre 6,5% il y a 7 ans).

‘Ces chiffres sont le résultat de la stratégie mise en place par notre pays. La première concerne le volet prévention qui a consisté à lutter contre le vecteur et dans ce volet préventif, nous avons mis un accent particulier sur l'usage des moustiquaires imprégnées, des insecticides. La prise en charge rapide des malades est également importante’ a déclaré Mathieu Awi, chargé de la lutte anti-larvaire au Programme national de lutte contre le paludisme.

Le gouvernement a lancé récemment une campagne de distribution de 6 millions de moustiquaires imprégnées à longue durée d'action (MILDA).