Plate-forme inclusive à Nairobi

10/10/2019
Plate-forme inclusive à Nairobi

Nairobi, la capitale du Kenya

Cette année marque le 25e anniversaire de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD). 179 pays avaient adopté un programme d'action reconnaissant que la santé en matière de reproduction, l'autonomisation des femmes et l'égalité des sexes comme des vecteurs du développement durable. 

Aujourd’hui, le monde s’efforce d'atteindre les objectifs de développement durable d’ici 2030, et la santé universelle en matière de sexualité et de reproduction est au cœur de la plupart de ses objectifs – la sécurité, la santé et le bien-être, mettre fin à la pauvreté, établir l’égalité entre les sexes et instaurer des communautés durables, entre autres. 

Des efforts rapides et constants sont fondamentaux pour édifier la santé et les droits en matière de reproduction. 

L’UNFPA et le gouvernement kényan organisent une conférence de haut niveau pour faire progresser la mise en œuvre du Programme d'action de la CIPD. 

La conférence se déroulera à Nairobi du 12 au 14 novembre prochains.

Elle offrira une plate-forme inclusive rassemblant les gouvernements, les organismes de l’ONU, les organisations du secteur privé, les groupes de femmes et les réseaux de jeunes pour discuter et convenir des initiatives permettant de stimuler la mise en œuvre du Programme d'action de la CIPD.  

Josiane Yaguibou, la représentante de l’UNFPA au Togo fera le voyage.

La responsable du Fonds des Nations Unies pour la population en a profité pour faire le point des actions engagées par le pays et des résultats obtenus.

Le Togo a pris diverses mesures législatives qui vont dans le sens des actions menées par l’agence onusienne.

On peut citer le code de la santé, la loi sur la reproduction, le code des personnes et de la famille, le code pénal révisé … 

Josiane Yaguibou

Sur le plan pratique, les pouvoirs publics ont rendu gratuits la césarienne, l’école primaire, les allocations de ressources pour les ARV avec un taux de prévalence au VIH-SIDA en forte baisse (2,3% en 2018 contre 4% en 2000).

Le taux de planification familiale est passé de 08% à 21,4% en une décennie. 

La mortalité maternelle pour 100.000 naissances vivantes a été réduite (401 décès en 2014). L’objectif d'ici 2030 est de parvenir à moins de 70 décès.

L’incidence de la pauvreté est passée de 61,7% à 55,1% en 10 ans.

Enfin, il est à noter que les femmes font moins d’enfants (6,6 en 2014, 4,8% aujourd’hui).

Toutes ces avancées réalisées grâce au soutien apporté par l’UNFPA vont dans le sens des ODD. L’agence accorde un appui de 20 millions de dollars sur 4 ans.

Une quarantaine de participants venus du Togo seront à Nairobi. La délégation comprendra des membres du gouvernement et le coordinateur du SNU à Lomé, Damien Mama.