Rendre aux plages leur authenticité

18/04/2021
Rendre aux plages leur authenticité

Patrimoine national

La plage de Lomé, et une bonne partie du littoral, est occupée de façon anarchique par des bars, des ateliers et parfois des habitations.

En toute illégalité car il s’agit du domaine public.

L’accès à la plage de Lomé est interdit en raison de la pandémie. Une occasion pour l’agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANASAP) de passer à l’offensive pour déloger les récalcitrants.

Ces derniers ont jusqu’au 16 juin pour quitter les lieux volontairement. Passée cette date, les buldozers entreront en action ainsi que la justice.

Le gouvernement souhaite valoriser le littoral pour promouvoir le tourisme.