De la Primature à l’Assemblée

13/03/2012
De la Primature à l’Assemblée

L'ex-Premier ministre ivoirien Guillaume Soro a été élu lundi nouveau président de l'Assemblée nationale, devenant ainsi le deuxième personnage de l'Etat, et veut se poser comme un "rassembleur des Ivoiriens".

"Je veux être digne de cette prestigieuse institution en travaillant sans relâche au rassemblement des Ivoiriens", a affirmé le chef de l'ex-rébellion, lors de son discours d'investiture, près d'un an après la crise postélectorale de 2010-2011, qui a fait quelque 3.000 morts.

"Au moment où nous allons écrire une nouvelle page de l'histoire de notre nation, la Côte d'Ivoire a besoin au plus vite que toutes les énergies institutionnelles se conjuguent pour réaliser ensemble l'édification du pays", a-t-il poursuivi.

Le nouveau président du parlement ivoirien, seul candidat en lice, a obtenu 236 voix sur 249, soit 94,77% des suffrages exprimés, lors de l'élection qui a eu pour cadre la Fondation Houphouët-Boigny de Yamoussoukro (centre, capitale politique).

La candidature de M. Soro, qui aura 40 ans (l'âge minimum pour être élu président de l'Assemblée) le 8 mai, a été soutenue par le Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir) et son grand allié du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI).

Ces deux grands partis ont remporté avec de petites formations la quasi-totalité des sièges, soit plus de 90%.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.