Egypte : report du process Morsi

04/11/2013
Egypte : report du process Morsi

Le procès pour "incitation au meurtre" du président islamiste égyptien Mohamed Morsi, destitué par l'armée en juillet, a été ajourné lundi. Il est prévu qu'il ait lieu le 8 janvier 2014.

"Je suis le président de la République et ce tribunal est illégal", a dit M. Morsi, premier chef de l'Etat élu démocratiquement en Egypte, déposé et arrêté par l'armée le 3 juillet quelques jours après que des millions d'Egyptiens sont descendus dans les rues pour réclamer son départ.

Visiblement furieux, le président déchu a interrompu la séance à plusieurs reprises, conduisant un juge à ajourner les débats. Une chaîne de télévision a expliqué de son côté que le juge a pris sa décision pour contraindre M. Morsi à comparaître dans un uniforme de prisonnier.

M. Morsi et quatorze autres dirigeants de la confrérie des Frères musulmans sont jugés au Caire pour incitation au meurtre et à la torture de manifestants devant le palais présidentiel Etihadeya en décembre 2012. Ils sont passibles de la peine de mort ou de la réclusion criminelle à perpétuité.

L'acte d'accusation se réfère au décès de dizaines de personnes lors d'affrontements entre Frères musulmans et opposants qui protestaient contre un décret étendant les pouvoirs de Mohamed Morsi, élu six mois plus tôt.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.