Un avion d’Afriqiyah s’écrase à Tripoli

12/05/2010
Un avion d’Afriqiyah s’écrase à Tripoli

Cent cinq personnes, 94 passagers et onze membres d'équipage, ont trouvé la mort mercredi dans le crash d'un avion d'une compagnie libyenne en provenance de Johannesburg à l'aéroport de Tripoli, a-t-on appris auprès des services de sécurité.
Un garçon néerlandais de 8 ans est le seul survivant du crash, a-t-on appris de source aéroportuaire. L'enfant a été conduit dans un hôpital proche de Tripoli, selon la même source, qui n'a pas précisé son état de santé
L'accident a eu lieu à 06H00 (04H00 GMT) lors de l'atterrissage de l'avion, selon une source au sein des services de sécurité de l'aéroport qui s'exprimait sous couvert d'anonymat. "Les 94 passagers et les onze membres d'équipage qui se trouvaient à bord ont trouvé la mort", a-t-on ajouté de même source.
L'avion appartient à la compagnie libyenne Al Afriqiyah et arrivait de Johannesburg, en Afrique du Sud. "Il a explosé à l'atterrissage et s'est totalement désintégré", a précisé la même source. Les membres de l'équipage étaient tous de nationalité libyenne, selon cette source.
Sur le tableau d'affichage de l'aéroport, l'arrivée du vol était annoncée à 06H10 locales.
Les conditions météorologiques étaient bonnes mercredi matin à Tripoli.

En photo : la page d'accueil du site de la compagnie annonçant le crash

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.