Ali pense être le gagnant

31/08/2009
Ali pense être le gagnant

Ali Bongo, fils du défunt président Omar Bongo, s'est dit lundi "largement gagnant" de l'élection présidentielle de dimanche au Gabon.

"Des informations fondées, reçues des différentes circonscriptions au Gabon et à l'étranger, me donnent largement gagnant. J'attends maintenant que les instances compétentes annoncent officiellement ces résultats", a-t-il déclaré devant la presse."Il m'est difficile d'être beaucoup plus précis parce que je veux attendre l'annonce officielle des résultats, mais selon des informations fiables nous sommes en tête, je peux vous le confirmer", a ajouté M. Bongo.

Interrogé sur deux autres candidats, Pierre Mamboundou et André Mba Obame, qui ont eux aussi revendiqué la victoire, il a répondu : "C'est courant, de se précipiter et de se déclarer vainqueur".

"Ceux qui se prétendent et se proclament vainqueurs ont des résultats dans des localités bien précises. Nous avons l'avantage d'avoir des résultats sur tout le territoire", a dit le fils Bongo.

"Les résultats, les informations que nous avons et qui concernent l'ensemble du territoire ne font aucun doute: nous sommes devant, nous sommes vainqueurs", a-t-il répété.

Aucun chiffre n'a encore été communiqué, ni par la commission électorale, ni par le ministère de l'Intérieur, qui co-organisent les scrutins au Gabon.

Lundi, la centralisation des résultats était en cours, selon la commission électorale, qui a indiqué qu'elle communiquerait ses résultats "plus probablement mercredi".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Sarakawa se refait une beauté

Tourisme

L’hôtel Sarakawa de Lomé vient d’achever des travaux de modernisation. Il était temps.

Ecoutez et regardez

Culture

Une plateforme dédiée à la promotion des artistes togolais a été lancée mercredi.

Une action de terrain au service de la population

Coopération

L'accès à l’eau potable est un besoin humain fondamental.

Coopération décentralisée avec le Togo

Coopération

Depuis 1992, les collectivités locales françaises peuvent signer des accords de coopération avec des autorités locales étrangères.