Poignée de main historique

10/07/2009
Poignée de main historique

Le président américain Barack Obama a serré jeudi soir la main du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, l'une des anciennes bêtes noires des Etats-Unis, à l'occasion d'un dîner de dirigeants réunis en sommet à L'Aquila (Italie).

Les relations entre la Libye et les Etats-Unis ont connu, tout au long des 30 dernières années, des crises à répétition. Rompues en 1981 en raison du soutien présumé de la Libye au terrorisme, elles n'ont été rétablies qu'en 2004, après que la Libye eut renoncé à ses armes de destruction massive.Mais les relations sont restées limitées, en raison notamment du contentieux entre Washington et Tripoli sur l'indemnisation des victimes du terrorisme dans les années 80.

Le litige n'a été réglé que fin 2008 quand la Libye a achevé de verser le total des 1,5 milliard de dollars d'indemnisation pour les victimes américaines de l'attentat de Lockerbie, qui avait fait 270 morts en 1988, ainsi que de l'attentat visant la discothèque berlinoise "La Belle", en 1986, fréquentée par des soldats américains (trois morts et 260 blessés).

M. Obama a suscité un vaste débat aux Etats-Unis en se disant prêt à parler aux ennemis des Etats-Unis. Sa poignée de mains avec le président vénézuélien Hugo Chavez en avril à un sommet des dirigeants des Amériques à Trinité-et-Tobago avait suscité beaucoup de commentaires.

A propos de l'éventualité d'une rencontre avec M. Kadhafi à L'Aquila, un haut responsable de la Maison Blanche, Denis McDonough, avait fait observer que les relations entre les Etats-Unis et la Libye avaient été rétablies.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Appels dans le vide

Environnement

Avec des caniveaux utilisés comme dépotoirs, la fin des inondation n'est pas pour demain.

Le championnat se jouera dans deux zones

Sport

Les clubs de première division vont recevoir chacun 8 millions de Fcfa à titre de subvention annuelle.

Un espace de démocratie de proximité

Coopération

L'ambassadrice de France à Lomé a entamé lundi une tournée des communes. Première étape à Atakpamé. 

40.000 doses attendues cette semaine

Santé

Le Togo recevra cette semaine 40.000 doses du vaccin AstraZeneca.