ACP-UE : réalisme et innovation

05/12/2018
ACP-UE : réalisme et innovation

Patrice Talon

Le président béninois Patrice Talon souhaite plus de réalisme et d'innovation dans la conception du rôle nouveau de la coopération ACP-Union européenne.

C’est ce qu’il a déclaré à l’occasion de l'ouverture de la 52e session de l'Assemblée parlementaire ACP et la 36e session de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE.

‘Nous sommes interpellés à revoir la façon de concevoir la coopération, concevoir le développement, concevoir la solidarité politique et surtout dans la mise en œuvre d'un nouvel élan afin que Cotonou 2020 établisse un nouveau modèle de coopération qui sans remettre en causes les succès passés nous aide à relever les défis à venir", a-t-il martelé.

Les discussions pour parvenir à un accord post-Cotonou ont débuté début septembre à Bruxelles. C’est le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, qui est chef négociateur au nom du groupe des Pays ACP.

L’ambition affichée par les ACP est de moderniser la relation avec l'UE.

Le groupe ambitionne de peser plus lourd dans sa coopération avec l’Europe et souhaite parvenir à un accord qui prenne en compte les spécificités régionales.

Les pays ACP ont des intérêts communs, mais aussi des particularités régionales que devra prendre en compte l’Union européenne

La finalité des pourparlers est de parvenir à un nouvel accord consistant en un socle commun et trois partenariats régionaux. 

Le socle commun, applicable à tous les membres du partenariat, énumérera des objectifs, des priorités et des principes généraux et permettra de renforcer la coopération au niveau international. 

Les partenariats régionaux constitueront le centre de gravité et fixeront des priorités régionales spécifiques pour les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, conformément aux dynamiques régionales renforcées et à l'importance accrue des organisations régionales. 

Un projet réaliste et innovant, fidèle aux aspirations du président du Bénin.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sable fin et déchets

Environnement

La magnifique plage de Lomé ressemble à un dépotoir. Les premiers responsables sont les habitants eux-mêmes. 

Sur un pied d'égalité avec les pays de l'OCDE

Développement

Mario Pezzini, le directeur du centre de développement de l’OCDE, a été reçu dimanche par Faure Gnassingbé.

Les artilleurs en formation

Coopération

Des instructeurs français en provenance du Sénégal viennent de recycler des officiers et sous-officiers artilleurs des Forces armées togolaises.

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.