Le Festival est dans le sac

10/07/2011
Le Festival est dans le sac

Le Festival "Dounono" (Vivre ensemble) entame dimanche à Lomé les phases finales de sélection des meilleures troupes folkloriques du Togo et des pays membres de l’Uemoa avant le grand rendez-vous fixé au Palais des congrès de Kara le 20 juillet.

Le Festival international de danse folklorique, organisée par le directeur de la radio Nana FM, Ferdinand Affognon (photo), a la double ambition de promouvoir la culture africaine et de faire prendre conscience à la population de la nécessité de protéger l’environnement. 

Republicoftogo.com : Quelle est la vocation de cette rencontre ?

Ferdinand Affognon : A travers le festival,  nous souhaitons contribuer à l’intégration des peuples. Nos cultures sont essentiellement marquées par la danse, la musique et le chant à travers lesquels nos parents ont toujours réussi à préserver nos valeurs. 

Nous souhaitons aussi attirer l’attention du public sur la protection de l’environnement, tout est lié. C’est la raison pour laquelle le Festival se veut éco-citoyen avec comme thème «Sachets et emballages plastiques nous tuent". Nous appelons à un changement de comportement pour préserver l’environnement de nos villes et de nos villages.

Des artistes ont conçu de petits spectacles sur ce thème.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.