Promouvoir l'art contemporain togolais

14/12/2007
Promouvoir l'art contemporain togolais

L'artiste togolaise, Prisca Hollemaert-Awade souhaite mieux faire connaître la peinture et la sculpture togolaise au public français. A l'occasion du 1er Marché d'artistes et artisans d'art qui se déroulera à Vienne (Isère) au mois de juin, elle espère être en mesure de faire venir deux artistes qui pourront présenter leurs Œuvres.

La sélection s'avère difficile tant les talents sont nombreux au Togo. Mais des talents souvent méconnus en raison de la difficulté que rencontrent ces artistes à exposer dans des galeries ou dans des foires d'art contemporain en Europe.L'idée de Prisca Hollemaert-Awade est donc de leur offrir cette chance.

Installée à Vienne où elle possède une galerie, Prisca a fait de nombreuses expositions en France et en Afrique où elle se rend souvent. Elle est aussi la présidente d' ARTS'CADES, une association qui réunit des acteurs professionnels du domaine artistique et artisanal (interprètes et créateurs) du pays Viennois pour des actions communes.

A Vienne, justement, la culture occupe une place importante grâce aux efforts de l'équipe municipale et des différentes associations (souvent d'amateurs).

Joindre Prisca Hollemaert-Awade

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PEV : une nouvelle campagne démarre le 30 janvier

Santé

Une nouvelle campagne de Vaccination nationale contre la rougeole et la rubéole débute débute le 30 janvier.

Le Roy veut structurer l’écosystème du football

Sport

Identifier les jeunes disposant d’un réel potentiel, telle est l’ambition du concours ‘Graines du Togo’, qui vient de débuter.

Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Cédéao

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

Le Togo n'est pas un adepte des châteaux de sable

Coopération

Le Togo va s'inspirer du modèle à succès de la Corée du Sud pour développer ses agropoles.