Réalisateurs cherchent producteurs

04/05/2010
Réalisateurs cherchent producteurs

Comment rédiger un scénario ? Quelles sont les sources de financement pour la production de films ou de documentaires. Autant de questions posées par une dizaine de jeunes réalisateurs africains réunis à Kpalimé autour de Jean Marie Barbe (photo), promoteur du projet d’Africadoc, une structure qui aide les jeunes réalisateurs africains.

Republicoftogo.com : Quels ont été les thèmes abordés à Kpalimé ?
Jean Marie Barbe : Nous avons évoqué tout le processus de réalisation et de production de films documentaires.
Les participants vont se retrouver à St Louis du Sénégal en juin pour rencontrer les diffuseurs et les financiers qui pourront accompagner leurs projets.
Nous souhaitons contribuer à l’émergence d’un tissu de producteurs ici au Togo et dans les pays voisins. La réunion de Kpalimé devrait donner naissance à deux sociétés de production au Togo et d’autres au Burkina et au Bénin.
Republicoftogo.com : Une réunion de cette nature permet-elle de faire émerger des talents ?
Jean Marie Barbe : Les projets sur lesquels nous avons travaillé à Kpalimé sont porteurs d’engagement de la part de ces jeunes.
Mais pour que ces projets aboutissent réellement et deviennent des films de qualité, il faut deux choses. D’abord un encadrement par des spécialistes pour accompagner les jeunes réalisateurs ; ensuite, il faut situer ces projets dans une perspective économique. Au Togo, il n’existe pour le moment aucune société de production susceptible de financer des films et des documentaires.
Mais les talents existent et c’est déjà un atout.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.