Mobilisation sociale

06/02/2018
Mobilisation sociale

Faure Gnassingbé et Joëlle Dehasse mardi à Yaka

Le gouvernement appréhende la pauvreté comme un phénomène multidimensionnel composé d’une dimension économique (l’impossibilité de satisfaire ses besoins de base à cause d’un manque de ressources) et d’une dimension sociale (le manque d’accès aux services de base et à des réseaux sociaux solides). 

Les autorités se mobilisent depuis plusieurs années pour répondre à l'attente légitime des habitants.

Dans ce contexte, Faure Gnassingbé a lancé mardi à Yaka dans la région de Kara deux initiatives sociales en faveur des populations les plus déshéritées. Il s’agit des Filets sociaux et services de base (FSSB) et du projet d’opportunités d’emploi des jeunes (POEJV).

Le financement de 44 millions de dollars est assuré par la Banque mondiale dont la représentante au Togo, Joëlle Dehasse, était aux côtés du chef de l’Etat. 

Les FSSB sont destinés à offrir des services de base en matière de santé, d’éducation, d’alimentation, de protection sociale, d’accès à l’eau et à l’assainissement.

Les filets sociaux sont des méthodes efficaces pour cibler les populations pauvres et vulnérables.

Faure Gnassingbé dialogue avec les habitants

Le POEJV pour sa part mêle engagement dans les services communautaires et formation destinée à fournir aux jeunes vulnérables une qualification, un emploi ou à les accompagner sur la voie de l’entrepreneuriat.

Les deux projets ne concernent pas seulement la préfecture de la Kara, ils sont appelés à se déployer dans d'autres régions car les défis sont les mêmes partout.

Leur mise en oeuvre est pilotée par le ministère du Développement à la base. La ministre, Victoire Dogbé-Tomegah participait au lancement officiel.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Transformation numérique : le revers de la médaille

Tech & Web

La transformation numérique a bouleversé le quotidien de nombreux Togolais. Mais de nouvelles menaces sont en plein essor.

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).