APE : un avant-projet de la Cédéao qui reste à finaliser

27/03/2014
APE : un avant-projet de la Cédéao qui reste à finaliser

Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise

Le conseil ministériel de la Cédéao s’est ouvert mercredi à Yamoussoukro en prélude au sommet de l’organisation régionale prévu les 28 et 29 mars prochains. Un sommet auquel prendra part le président Faure Gnassingbé.

Il a été largement question des APE, les accords commerciaux issus de la Convention de Lomé de 1975 puis remplacés par l’accord de Cotonou de 2000 visant à développer le libre-échange entre l’Europe et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Les négociations durent depuis de longues années en raisons des réticences de nombreux pays africains.

Un avant-projet d’accord a cependant été négocié par l’entreprise de la Cédéao au nom des pays d’Afrique de l’Ouest. Reste à le valider par chaque chef d’Etat.

‘Nous voici à présent porteurs d’un avant-projet qui a franchi toutes les étapes techniques et qui n’attend que les choix ultimes, ceux des décideurs politiques à différents niveaux’, indique un communiqué du conseil des ministres.

Le Togo est représenté au conseil ministériel par le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey et par son collègue de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.