Bienvenue Avenue Bosquet

12/10/2018
Bienvenue Avenue Bosquet

Louise Mushikiwabo quelques minutes après son élection

Le Sommet de la Francophonie s'est achevé vendredi à Erevan (Arménie). Le Togo y était représenté par le chef de la diplomatie, Robert Dussey.

Les participants ont choisi la Rwandaise Louise Mushikiwabo, ultra-favorite, pour diriger l'organisation.

En fait, il n’y a jamais eu suspense. C’est donc la ministre des Affaires étrangères du Rwanda qui accède au secrétariat général.

La nomination de Mme Mushikiwabo consacre le retour du continent à la tête de l'Organisation, qui avait toujours été dirigée par des Africains depuis sa création en 1970, et entérine son rôle incontournable de locomotive de la Francophonie.

Avec sa démographie dynamique, l'Afrique représentera 85% des francophones en 2050, sur un total de 700 millions, contre 274 millions aujourd'hui, selon l'OIF.

L’arrivée à la tête de l’OIF de Louise Mushikiwabo a cependant de quoi surprendre.

Certes, elle est Africaine, mais elle appartient à un pays Anglophone. Une situation paradoxale.

Depuis quelques années, la Francophonie est de moins en moins francophone avec l’arrivée de pays membres ou d’observateurs qui ne pratiquent pas le Français.

Mais l’important finalement est d’avoir à la tête de l’OIF une personnalité charismatique, expérimenté, capable de redonner à la Francophonie sa véritable vocation.

Bienvenue donc Avenue Bosquet à Paris, siège de l'organisation.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Effets induits

Développement

Les interventions de la Banque mondiale au Togo ont été bénéfiques dans de nombreux secteurs.

Nouveau drame de la route

Faits divers

Neuf personnes ont été tuées jeudi dans accident à Wahala (région des plateaux). 

Bannissement à vie

Sport

L’arbitre togolais Kokou Hougnimon Fagla a été banni à vie par la FIFA de toute activité liée au football.

L'Afrique de l'Ouest sécurise son espace maritime

Coopération

33 pays, dont le Togo, participent à l'exercice Obangame Express sous commandement américain.