CIJ : les regrets du Togo

20/01/2012
CIJ : les regrets du Togo

Le Togo, et l’ensemble des membres du Conseil de sécurité, a pris note jeudi avec regret de la démission, le 31 décembre 2011, d'un juge de la Cour internationale de justice (CIJ) Awn Shawkat Al-Khasawneh, rapporte le site onutogo.org.

Dans une résolution adoptée sans mise aux voix, le Conseil de sécurité a noté qu'il fallait remplacer, conformément aux dispositions du Statut de Rome, le juge Al-Khasawneh pour la durée restant à couvrir de son mandat. Il a fixé au 27 avril 2012 l'élection au siège désormais vacant à la CIJ.

Le juge Al-Khasawneh avait été élu le 6 février 2000, puis réélu le 12 novembre 2008 pour un mandat venant à expiration le 5 février 2018.

L'élection aura lieu simultanément au Conseil de sécurité et à l'Assemblée générale.

Pour être élu à la CIJ, un candidat doit avoir obtenu la majorité absolue à la fois à l'Assemblée générale et au Conseil de sécurité. Au Conseil, la majorité absolue est de 8 voix et aucune distinction n'est faite entre membres permanents et membres non permanents. À l'Assemblée générale, la majorité absolue est de 97 voix.

Instituée en juin 1945 par la Charte des Nations Unies, la Cour internationale de Justice est l'organe judiciaire principal de l'Organisation.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Filets sociaux : lancement du transfert monétaire

Développement

La phase opérationnelle de la sous-composante ‘transfert monétaire’ du projet de filets sociaux et services de base (FSB) débutera en décembre.

L'alpha et l'omega du développement

Développement

Le Premier ministre s’est exprimé jeudi au dernier jour du Forum sur les énergies nouvelles organisé par la BOAD.

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.