Kamel Morjane : « Les Togolais sont en sécurité »

17/01/2011
Kamel Morjane : « Les Togolais sont en sécurité »

Trois jours après la fuite de l'ancien président Zine El Abidine Ben Ali, la composition du nouveau gouvernement tunisien doit être annoncée ce lundi. La nouvelle équipe devrait intégrer des représentants de syndicats, des partis d'opposition et de la ligue tunisienne des droits de l'homme, mais pas de partis islamistes.
Les scènes de violences et de pillages ont baissé d’un cran dans la nuit de dimanche à lundi et la capitale était calme dans la matinée avec une forte présence des militaires et des policiers.
De quoi rassurer les Togolais vivant en Tunisie. Ils sont plusieurs centaines à étudier et à travailler dance ce pays. Aucun d’entre-eux n’a été inquiété ou blessé depuis le début des troubles.
Comme le reste de la population, ils font preuve de prudence lors de leurs sorties en ville afin d’éviter les tirs sporadiques entre les forces de sécurité et des groupes de pilleurs ; vraisemblablement d’anciens membres de la sécurité présidentielle.
« Toutes les communautés étrangères vivant en Tunisie sont en sécurité et bien entendu les Togolais. Malgré les évènements actuels, notre pays reste une terre d’accueil et d’hospitalité », a déclaré lundi à republicoftogo.com le ministre des affaires étrangères Kamel Morjane (photo).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.