Les militaires du TogoBatt décorés

16/11/2014
Les militaires du TogoBatt décorés

Aïchatou Mindaoudou

Les Casques bleus du 20e contingent togolais de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), ont été décorés en fin de semaine de la médaille des Nations Unies, par la représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de l’ONUCI, Aïchatou Mindaoudou, rapporte le site togodiplomatie.info.

La cérémonie s’est déroulée en présence du représentant du Chef d’état-major des FAT, le colonel Tozoun Egnonam et du commandant de la Force de l’ONUCI, le général de division, Hafiz Masroor Ahmed.

Mme Mindaoudou a souligné le rôle essentiel joué par les soldats togolais dans le dispositif militaire de la mission onusienne. ‘Ce contingent a toujours assuré efficacement, avec professionnalisme et dévouement, les missions qui lui sont assignées’, a-t-elle indiqué.

Le contingent togolais (TogoBatt) comprend 456 soldats, dont 18 femmes.

La mission du TogoBatt consiste à assurer à la population la sécurité et l’assistance humanitaire indispensables à travers les patrouilles diurnes et nocturnes, à escorter des convois humanitaires, à soutenir les opérations d’embargo et de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) et à offrir aux populations des consultations médicales gratuites.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.