Les priorités de Robert Whitehead

07/05/2012
Les priorités de Robert Whitehead

Près de 9 mois après le départ de Patricia Hawkins, les Etats-Unis ont un nouveau représentant au Togo. Robert Whitehead a présente lundi matin ses lettres de créances au président Faure Gnassingbé.

Lors de son intervention, l’ambassadeur a indiqué qu’il travaillerait au renforcement des relations américano-togolaises avec plusieurs priorités affichées comme la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance, l'amélioration du climat des investissements, le renforcement de la sécurité maritime et la formation des forces de maintien de la paix et la lutte contre le sida et le paludisme.

Robert Whitehead a indiqué que lors de ses échanges avec le chef de l’Etat, il avait souligné l'importance des prochaines élections législatives et locales « comme une occasion pour le Togo de démontrer son engagement en faveur de la gouvernance démocratique ». 

Le diplomate s’est par ailleurs déclaré « impressionné » par l’ amélioration des infrastructures citant, en particulier, la centrale électrique gérée par la société américaine Contour Global, l'extension du port, et la rénovation du réseau routier. 

S’agissant des questions de sécurité, M. Whitehead a évoqué avec le président Faure Gnassingbé la lutte contre la piraterie maritime et l’instabilité en Afrique occidentale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.