Les responsabilités de l’Etat en mer

17/12/2013
Les responsabilités de l’Etat en mer

Un séminaire dédié à l’Action de l’Etat en Mer, destiné aux membres du gouvernement togolais et aux hauts fonctionnaires dont les services sont concernés par l’espace maritime, se déroulera le 18 décembre à Lomé. Il est organisé par l’ambassade de France.

La représentation française précise que cette réunion s’inscrit dans le prolongement de la visite en France du président Faure Gnassingbé.

L’objectif consiste à démontrer les avantages d’une organisation permettant d’exercer, de manière coordonnée, l’ensemble des responsabilités de l’Etat en Mer (sécurité maritime, lutte contre les trafics illicites, protection de l’environnement, protection des ressources halieutiques ...).

Le vice-amiral d’escadre Yann Tainguy, ancien préfet maritime pour la Méditerranée, le commissaire général de deuxième classe Alain Verdeaux, expert ‘Action de l’Etat en Mer’ et le Commissaire en chef de première classe Thierry Duchesne, expert au secrétariat général pour la Mer font spécialement le déplacement pour partager leur expertise sur cette thématique.

Photo : Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense et le président Faure Gnassingbé début décembre à Paris

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une question environnementale et de santé publique

Environnement

Le Togo ne dispose pas encore d’une stratégie de gestion et de traitement des produits chimiques et des déchets dangereux. C’est un vrai problème et une question environnementale.

Socle commun et partenariats régionaux

Coopération

Les négociations se poursuivent à Bruxelles depuis le mois de septembre entre le groupe des pays ACP et l'Union européenne afin de parvenir à un nouvel accord de coopération.

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.

Promotion de l'emploi et sécurité au travail

Social

La France et le BIT (Bureau international du travail) sont liés par un accord de partenariat dont bénéficie directement le Togo.