Maintien de la paix et lutte contre la pauvreté : les priorités du Togo

02/02/2012
Maintien de la paix et lutte contre la pauvreté : les priorités du Togo

Le Conseil de sécurité s’est réuni, jeudi, à huis clos, à New York, pour arrêter son programme de travail pour le mois de février. Le Togo souhaite que l’Afrique de l’Ouest soit au centre de cette présidence avec notamment le débat du 21 février, indique l’ONU.

Le Togo souhaite que le débat permettre de dégager des pistes pour lutter contre la menace à la paix et à la sécurité que constitue la criminalité organisée, la piraterie et les conséquences de l’effondrement du régime libyen.

Durant le mois de février, le Conseil continuera bien sûr d’examiner la crise syrienne. Après le débat ministériel de mardi dernier, le Conseil devra statuer sur le projet de résolution présenté par le Maroc au nom de la Ligue des Etats arabes.

En milieu de mois et durant quatre jours, une mission du Conseil de sécurité se rendra en Haïti pour évaluer, un peu plus de deux ans après le tremblement de terre la situation humanitaire et les efforts de reconstruction.

Mais au-delà de toutes ces questions d’actualité, le Togo entend le plus possible souligner la nécessité pour la communauté internationale et le Conseil de sécurité, en particulier, de mener de front le maintien de la paix et la lutte contre la pauvreté.

Visiter le site du Togo au Conseil de sécurité

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.