Nicolás Berlanga-Martinez a pris ses fonctions

03/10/2013
Nicolás Berlanga-Martinez a pris ses fonctions

Nommé le 14 juin dernier chef de la délégation de l’Union européenne au Togo en remplacement de Patrick Spirlet, Nicolas Berlanga-Martinez (Espagne) a officiellement pris ses fonctions le 1er octobre après la présentation des copies figurées de ses lettres de créance au ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, indique un communiqué de la Délégation de la l’Union européenne à Lomé.

Agé de 51 ans, Nicolás Berlanga-Martinez a une longue expérience des questions de politique de développement. Il a effectué une grande partie de sa carrière dans le domaine des relations extérieures avec les pays africains, notamment au sein des Nations Unies, dans plusieurs organisations internationales et, depuis une dizaine d’années, à l'Union européenne.

Lors de la présentation des copies figurées, le diplomate a exprimé sa volonté d’'approfondir et d'enrichir le partenariat déjà existant entre le Togo et l'Union européenne sur la base du dialogue, la concertation et l'impulsion de réformes’. 

Le nouvel ambassadeur a également confirmé son engagement en faveur d'un développement politique, économique et social inclusif qui reflète les préoccupations quotidiennes des citoyens togolais. 

Il présentera prochainement ses lettres de créances au président Faure Gnassingbé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.