Sous-munitions, maxi-détermination

22/05/2013
Sous-munitions, maxi-détermination

La conférence régionale sur la Convention sur les armes à sous munitionsa débuté mercredi à Lomé. Elle est organisée par le gouvernement togolais, en qualité d’Etat partie, en collaboration avec le Ghana, la Zambie, le PNUD, le Secrétariat de la Convention et avec l’appui du gouvernement norvégien 

Les représentants de 47 pays d’Afrique sont présents.

Les travaux sont présidés par le ministre de la Santé, Charles Kondi Agba, qui assure l’intérim du ministre des Affaires étrangères actuellement à la Addis Abeba pour préparer le prochain sommet de l’Union africainbe.

« Après l’entrée en vigueur de la convention en 2008 à Oslo, il devient impérieux pour les Etats parties de prendre des décisions sur des questions humanitaires importantes. C’est la raison pour laquelle, le Togo invite chaque pays à faire siens les fondamentaux de la Convention en vue d’éviter au monde les conséquences graves et à long terme de l’utilisation des armes à sous munitions.», a déclaré M. Agba.

Le Togo fidèle à sa tradition de paix, de sécurité et à son engagement pour le désarmement, a pris part activement aux différentes phases de négociations de la Convention qu’il a d’ailleurs signé en 2008 et ratifiée en 2012.

111 Etats ont fait de même. 

Une arme ou une bombe à sous-munitions est une munition conventionnelle conçue pour répandre ou libérer des sous-munitions explosives, dont chacune pèse moins de 20 kilos.

Le taux de non-explosion rend les sous-munitions particulièrement dangereuses pour les civils, qui continuent d'être estropiés ou tués des années ou même des décennies après la fin des hostilités. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.