Trois nouveaux ambassadeurs au Togo

11/05/2007
Trois nouveaux ambassadeurs au Togo

Le chef de l'Etat togolais, Faure Gnassingbé a reçu jeudi, les lettres de créances de trois nouveaux ambassadeurs accrédités au Togo. Il s'agit des représentants du Nigeria, des Pays Bas et de la Corée du Sud.

"Je me sens vraiment chez moi. J'avoue que les relations entre le Nigeria et le Togo se portent très bien, dans la mesure où le Togo a été de tout temps, un pays ami du Nigeria", a déclaré aux journalistes le nouvel ambassadeur du Nigeria au Togo, Baba Gana Zanna.M.Zanna qui occupait jusqu'à présent le poste de Directeur du protocole du vice-président du Nigeria, a promis renforcer les liens de coopération entre les deux pays.

Pour Mme Alida Petronolia, nouvel ambassadeur des Pays Bas, les « relations sont excellentes depuis quelques années, à travers les actions menées par l'Union européenne au Togo", a indiqué la diplomate.

Elle a indiqué avoir évoqué avec Faure Gnassingbé l'évolution du processus électoral en cours au Togo.

Les élections législatives sont prévues cette année. Aucune date n'a encore été officiellement fixée pour la tenue du scrutin.

Wi Keweiy, le nouvel ambassadeur de Corée du Sud a pour sa part souligné être « impressionné par la stabilité politique au Togo".

Il compte « renforcer les liens d'amitié et de coopération".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Transformation numérique : le revers de la médaille

Tech & Web

La transformation numérique a bouleversé le quotidien de nombreux Togolais. Mais de nouvelles menaces sont en plein essor.

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).