ITIE : la dernière étape

07/02/2012
ITIE : la dernière étape

Le Togo espère pouvoir devenir très prochainement le 32e pays à adhérer à l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE). Son dossier de candidature a été accepté en octobre 2010 ; reste à réussir l’examen de passage en en publiant le premier rapport au plus tard en mars 2012 ; un rapport qui porte sur l’année 2010.

Pour l’aider dans la formulation et la collecte de l’information, l’ITIE a mis à la disposition des autorités un expert indépendant.

« Il existe un vrai potentiel dans le secteur minier au Togo, mais les compagnies 

étrangères hésitent encore. L’adhésion de notre pays à l’ITIE est de nature à donner un signal fort aux investisseurs à travers le monde que le Togo est une destination sûre et rentable », explique Dammipi Noupokou, le ministre des Mines et de l’Energie.

L’ITIE veille à une meilleure gouvernance dans les pays riches en ressources à travers la vérification et la publication complète des paiements effectués par les entreprises et des revenus perçus par les gouvernements provenant du pétrole, du gaz et des minerais.


L'Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives est une coalition de gouvernements, d'entreprises, de groupes issus de la société civile, d'investisseurs et d'organisations internationales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.