La campagne est lancée

17/01/2014
La campagne est lancée

La campagne d’achat du café-cacao vient de débuter. Elle est pilotée par le Comité de coordination café/cacao (CCFCC) qui regroupe producteurs, exportateurs et partenaires techniques. 

Les prix d’achat et d’exportation sont fixés sur la base des cours mondiaux.

Cette structure est placée sous la tutelle des ministères du Commerce et de l’Agriculture et sa mission est de superviser la commercialisation et de coordonner les activités des deux filières. Le Comité soutient également la production et la commercialisation via des actions de sensibilisation, la formation, la fourniture d’intrants et d’équipements.

Le CCFCC est présidé par Enselme Gouthon (photo), le président du Conseil des exportateurs 

La production de cacao se porte plutôt mieux grâce au lancement du Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire(PNIASA). Depuis 5 ans, le Togo produit entre 11 et 13.000 tonnes par an. L’objectif est de parvenir 25.000 tonnes/an.

Les exportations de café ont de leur côté augmenté de 975% au premier trimestre 2013. Ce chiffre est spectaculaire, mais le niveau de commercialisation reste inférieur à ce qu’il était il y a un an à la même période. La demande internationale et les cours mondiaux sont les deux facteurs qui influent sur les exportations.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.