La révolution verte

26/01/2020
La révolution verte

Le plan d'urgence vise à faire de l'agriculture un secteur ultra-dynamique

'Le gouvernement met le pied sur l’accélérateur' pour profondément transformer le secteur agricole. C’est ce qu’indiquent les officiels dimanche au lendemain de l’annonce d’un ‘Plan d’urgence pour la transformation agricole du Togo’.

L’objectif à très court terme est de mobiliser les financements pour renforcer les cultures de contre-saison, pour bâtir une industrie de transformation et pour instaurer des labels de qualité afin de tripler les rendements et les revenus des petits producteurs d’ici 2025.

L’ambition des pouvoirs publics est aussi d’aménager 500.000 hectares cultivables, de créer deux agropoles par région, de procéder à l’irrigation de 10.000 hectares pour permettre l’installation de 40.000 jeunes agriculteurs.

Cette stratégie intègre la modernisation du secteur afin de le rendre plus performant et moins pénible.

Les femmes sont au centre des préoccupations. 50.000 d’entre-elles seront assistées dans les opérations de transformation, de conditionnement et de commercialisation des produits locaux. 

Le plan d’urgence dévoilé samedi prévoit également d’aider les paysans à créer 2000 entreprises chaque année.

Le dispositif a prévu des mécanismes pour faciliter l’accès à des financements à de faibles taux d’intérêt pour environ un million d’acteurs des chaînes de valeur agricole ainsi que leur prise en compte dans un programme de protection sociale.

Enfin, 50.000 éleveurs bénéficieront d’une assistance en apiculture, aquaculture, aviculture, pêche afin de structurer l’ensemble de la chaîne de la production à l’exportation.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une fausse bonne idée

Environnement

Les déchets ménagers peuvent-ils servir de protection contre les inondations ?

Le Nord n'est pas oublié

Développement

Le déficit en eau est patent dans le Nord du Togo (Savanes, Kara et Centrale). Un problème pour l’agriculture, mais aussi pour les habitants.

Un programme exemplaire

Coopération

L'AFD a accordé une subvention de 3 millions d'euros en faveur du programme de transferts monétaires.

Une justice pour le peuple

Justice

Nul n'est au-dessus de la loi, pas même l'État.