Le gouvernement acte la privatisation partielle

08/12/2018
Le gouvernement acte la privatisation partielle

L'opérateur a besoin de moyens pour se développer

Le gouvernement a annoncé le lancement du processus de privatisation partielle du Groupe public Togocom.

Un appel d’offres international sera lancé pour le choix d’un partenaire à la fin du mois de mars 2018, indique-t-on de source officielle.

L’ouverture du capital préservera cependant les intérêts de l’Etat.

L’annonce de cette privatisation a été annoncée en octobre dernier, en même temps que celle de deux banques.

Togocom est né de la fusion entre Togo Télécom et Togo Cellulaire.

Les deux entités sont les leaders historiques sur le marché du filaire, du mobile et de l’accès à l’internet.

Pour Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, le déploiement des infrastructures de communications électroniques haut débit fixes (FTTH) et mobiles (4G) requiert des investissements significatifs. Et le Groupe a besoin de s’adosser à des partenaires stratégiques.

Les potentiels investisseurs ne manquent pas. Du côté de la Chine, bien sûr, mais aussi d’Europe ou des Etats-Unis.

Le Groupe est actuellement dirigé par Affoh Atcha-Dédj.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

80 jurés pour juger d'affaires graves

Justice

La première session de la Cour d'assises de l’année a débuté lundi. 63 affaires seront jugées.

Développement durable : un Togolais récompensé

Environnement

Le togolais Florent Tiassou vient d’être récompensé par Der Wirtschaft pour son engagement en faveur du développement durable.

Tournoi national d'échecs à Lomé

Sport

La coupe d’échecs du président de la République aura lieu du 23 au 28 juillet à l’hôtel Le Bénin à Lomé.

Dix ans de fidélité à la richesse des cultures

Culture

Comme chaque année, le magazine L’Initiateur sort un numéro spécial consacré aux Evala.