Le rôle de l'OTR n'est pas de tuer les entreprises

22/02/2018
Le rôle de l'OTR n'est pas de tuer les entreprises

L'OTR reste toujours ouvert à la discussion

Les entrepreneurs mauvais gestionnaires ont bon dos d’accuser l'Office togolais des recettes (OTR) d’être à l’origine de leurs malheurs.

L’organe chargé de la collecte des impôts a tenu à rappeler jeudi les règles de base et les processus légaux.

Une société débitrice auprès du Trésor public n’est pas fermée brutalement par les agents du fisc. Un mécanisme précis existe.

Elle reçoit d’abord une relance, puis une mise en demeure. Si le gérant ne s’exécute pas, les impôts lancent un avis à tiers détenteur. Une fois cette phase d’un mois achevée, l’OTR peut procéder à la liquidation de la société.

Mais le contribuable indélicat ou en réelle difficulté financière peut toujours négocier un moratoire avec l’OTR pour sauver son entreprise.

L’objectif n’est pas de tuer les entreprise ; au contraire. L’Office souligne que son objectif est d’assurer leur développement et de les faire prospérer.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Le gouvernement, chef d'orchestre de la cybersécurité

Tech & Web

Le projet de loi sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité a été adopté jeudi.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).