Le secteur privé a horreur de l’instabilité

27/12/2018
Le secteur privé a horreur de l’instabilité

Les hommes d'affaires ont besoin de calme

La dernière réunion de l’année du Conseil national du crédit (CNC) s’est achevée sur une note d’optimisme.

Le taux de croissance est plus vigoureux qu’en 2017 à 4,8%. Une belle performance compte tenu des troubles politiques qui ont émaillé cette année.

L’activité bancaire, indicateur de la bonne santé économique, a progressé et ce secteur reste rentable ; toutefois la dégradation de la qualité du portefeuille de crédit est préoccupante.

Globalement, les perspectives économiques sont plutôt bonnes. Cet élan pourrait cependant être freiné par de nouvelles tensions. Les récentes annonces de la coalition de l’opposition avec des manifestations annoncées pourraient compliquer les choses.

Le secteur privé, c’est bien connu, a horreur de l’instabilité.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

OMS : pas de nouveau cas suspect à ce jour

Santé

Contrairement à ce qu’affirment plusieurs médias, aucun nouveau cas de fièvre Lassa n’a été détecté au Togo.

Agropoles : le Sud-Coréen Saemaul s'engage

Coopération

Des experts de la Fondation sud-coréenne Saemaul sont attendus au Togo pour accompagner la création de l'agropole de Kara.

Des vies sauvées

Santé

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) vient de tirer le sonnette d'alarme. Le Togo manque de sang.

Le Togo décroche un prêt de 15 millions de dollars

Coopération

Un prêt de 15 millions de dollars a été accordé au Togo pour la construction d'une centrale solaire photovoltaïque.