Le secteur privé a horreur de l’instabilité

27/12/2018
Le secteur privé a horreur de l’instabilité

Les hommes d'affaires ont besoin de calme

La dernière réunion de l’année du Conseil national du crédit (CNC) s’est achevée sur une note d’optimisme.

Le taux de croissance est plus vigoureux qu’en 2017 à 4,8%. Une belle performance compte tenu des troubles politiques qui ont émaillé cette année.

L’activité bancaire, indicateur de la bonne santé économique, a progressé et ce secteur reste rentable ; toutefois la dégradation de la qualité du portefeuille de crédit est préoccupante.

Globalement, les perspectives économiques sont plutôt bonnes. Cet élan pourrait cependant être freiné par de nouvelles tensions. Les récentes annonces de la coalition de l’opposition avec des manifestations annoncées pourraient compliquer les choses.

Le secteur privé, c’est bien connu, a horreur de l’instabilité.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Faire revenir les talents

Diaspora

Un Forum économique des Togolais de l’extérieur aura lieu à Lomé en novembre prochain.

Effets induits

Développement

Les interventions de la Banque mondiale au Togo ont été bénéfiques dans de nombreux secteurs.

Nouveau drame de la route

Faits divers

Neuf personnes ont été tuées jeudi dans accident à Wahala (région des plateaux). 

Bannissement à vie

Sport

L’arbitre togolais Kokou Hougnimon Fagla a été banni à vie par la FIFA de toute activité liée au football.