Les ailes du succès

08/01/2011
Les ailes du succès

La compagnie aérienne Asky soufflera dans quelques jours sa première bougie. Le bilan affiché est au delà des espérances les plus optimistes. Asky dessert au départ du Togo la plupart des capitales africaines d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale avec des coefficients de remplissage qui frisent parfois les 100%. Des chiffres à faire pâlir d’envie les grands transporteurs internationaux.
Koffi Gervais Djondo (photo) a de quoi être fier. Avec persévérance, ce Togolais est parvenu à monter cet ambitieux projet que beaucoup jugeaient à l’époque utopique. Il s’est adossé à un partenaire reconnu, Ethiopian Airlines, qui dispose du savoir faire et d’un réseau international étendu.
Qualité du management, professionnalisme des pilotes, jeunesse de la flotte, ponctualité et sécurité ont séduits les passagers.
Sans campagne de publicité tapageuse et par le seul bouche à oreille, Asky rempli ses avions sur toutes ses destinations.
Elle recevra dans le courant du mois de mars son troisième Boeing 737 ; sa flotte comptera alors quatre appareils.
Seul ombre au tableau, le refus du Sénégal d’accorder des droits de trafic. Une décision qui va à l’encontre des dispositions de la Cédéao. Dakar lancera dans quelques mois sa propre compagnie Sénégal Airlines et veut à tout prix protéger son marché.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.