Marchés publics : l'expertise de la BAD

07/08/2019
Marchés publics : l'expertise de la BAD

Manque de rigueur des soumissionnaires

Les appels d’offres publics sont nombreux et les autorités cherchent à impliquer au maximum les entreprises locales. Pas évident.

Les dossiers envoyés ne correspondent pas aux critères exigés et il est souvent difficile d’y voir clair sur la solvabilité des soumissionnaires.

Les responsables de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) vont de surprises en surprises en consultant les dossiers.

Apprécier les offres n’est pas toujours facile.

Raison pour laquelle l’ARMP a demandé l’assistance des experts de la Banque africaine de développement (BAD).

L’institution va mettre en place un mécanisme qui porte sur la qualification et la classification des entreprises, bureaux d’études et laboratoires des BTP.

‘Ce mécanisme rentre dans la droite ligne de la réforme du cadre juridique et institutionnel de la gestion des marchés publics entamé par le gouvernement depuis quelques années’, explique Aftar Touré Morou, le directeur général par intérim de l’ARMP.

La finalité est d’avoir un processus conforme aux directives de l’UEMOA et qui correspond peu ou prou aux indicateurs de performance de l’OCDE.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.

Elevage : coup de pouce de l'Etat

Développement

300 éleveurs opérant à échelle familiale viennent de recevoir une aide de l’Etat.

Pour le moment, tout est calme

Environnement

Quand les éléments s’en mêlent, l’homme est démuni.