Quant ça marche, il faut le dire

20/05/2019
Quant ça marche, il faut le dire

Tout le projet est axé vers la filière agricole

Le projet d’appui à l’insertion et à l’employabilité des jeunes dans les secteurs porteurs (PAIEJ-SP) vise à la création de dizaines de milliers de nouveaux emplois.

Il bénéficie sur la période 2016-2020 d’un soutien de la Banque africaine de développement (BAD) pour près de 12 milliards de Fcfa.

L’objectif est de parvenir à 20 000 emplois directs et 150.000 emplois indirects.

A ce jour, 14.000 emplois ont été créés (dont 42% de femmes) et près de 15.000 emplois indirects

Le PAIEJ-SP aide via des micro-prêts les primo entrepreneurs individuels, les primo entrepreneurs en groupements évoluant vers les sociétés coopératives et les PME-PMI qui sont au centre même du dispositif du financement. Essentiellement dans le secteur agricole 

Georges Bohossou, le représentant pays par intérim de la BAD pour le Togo, s’est félicité de ces bons résultats.

‘La BAD ne peut qu’être fière et s’apprêter pour de nouvelles initiatives en ce sens pour soutenir les efforts du gouvernement et aider la population ', a-t-il déclaré lundi.

Orabank, partenaire du projet, juge également les effets particulièrement positifs d’autant que la totalité des prêts accordés a été remboursée.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sable fin et déchets

Environnement

La magnifique plage de Lomé ressemble à un dépotoir. Les premiers responsables sont les habitants eux-mêmes. 

Sur un pied d'égalité avec les pays de l'OCDE

Développement

Mario Pezzini, le directeur du centre de développement de l’OCDE, a été reçu dimanche par Faure Gnassingbé.

Les artilleurs en formation

Coopération

Des instructeurs français en provenance du Sénégal viennent de recycler des officiers et sous-officiers artilleurs des Forces armées togolaises.

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.