Tout va bien (ou presque)

30/04/2019
Tout va bien (ou presque)

Le Premier ministre, le président de la CCIT et les représentants du secteur privé

Pour développer l’économie, tout gouvernement doit bénéficier du soutien des milieux d’affaires et des patrons.

C’est le cas au Togo. Le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCIT), Germain Méba a salué mardi les réformes engagées depuis 2017 lors d'une rencontre avec le Premier ministre, Komi Selom Klassou.

‘Le fossé qu'il y avait n’existe plus. Un travail considérable a été abattu et nous allons devoir continuer', s'est-il félicité.

Il a cité la rapidité avec laquelle il est désormais possible de créer une entreprise, les évolutions fiscales menées par l’OTR, la place faite aux femmes, les quotas réservés aux jeunes entrepreneurs pour l’obtention des marchés publics … 

Seul point noir, selon Germain Méba, la situation du numérique.

‘C'est dans ce secteur qu'il y a beaucoup de choses à faire. Sans internet fluide on ne peut pas travailler. Ce n’est pas la peine de nous parler de 4G ; donnez-nous au moins une 3G fluide', a déclaré le président de la CCIT. Les opérateurs apprécieront.

Dernière critique de la Chambre, la manque d’implication des acteurs privés – faute d’information – dans les projets d’agropoles.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une réserve régionale alimentaire en cas de coup dur

Cédéao

La Cédéao développe un projet pour mettre l'ensemble des pays membres à l'abri de crises alimentaires majeures.

Les jeunes Togolais font bouger l’univers digital

Coopération

La première édition du Forum de l’entrepreneuriat numérique et estudiantin (FENES) aura lieu le 31 mai prochain. Il est soutenu par la coopération allemande. 

Marche forcée vers l'uniformisation

Uemoa

Les 8 pays composant l'UMOA doivent avoir les mêmes règles et les mêmes pratiques. Ce n'est pas encore le cas.

Première participation du Togo

Développement

Le Togo participe depuis le début de la semaine à une réunion du Centre de développement de l'OCDE.