Une usine textile à 28 millions de dollars

07/03/2013
Une usine textile à 28 millions de dollars

Banbury, une société indienne spécialisée dans le textile, l’informatique, l’immobilier et les énergies renouvelables, a annoncé la construction d’une usine textile en Zone franche à Lomé. Deux responsables du Groupe viennent d’effectuer une visite au Togo. Pour Atul Mehta (photo) et Jagdish Prasad, le choix du Togo s’est fait sur un certain nombre de critères : qualité de la main d’œuvre, stabilité politique et situation géographique. 

28 millions de dollars environ devraient être investis dans la nouvelle unité.

Republicoftogo.com : Pourquoi le Togo ?

Atul Mehta : Le pays dispose d’un port en eau profonde et d’un système économique très performant. A partir du Togo, notre ambition est d’atteindre les pays de l’hinterland (Burkina-Faso, Niger, Mali) et ceux de la côte, à savoir le Bénin, le Ghana et le Nigéria.

En outre, matière première est disponible sur place avec du coton s de bonne qualité. Nous allons entrer sur le marché du tissu et faire une production à grande échelle.

Republicoftogo.com : Où l’usine sera-elle implantée ?

Atul Mehta : En Zone franche portuaire sur le même modèle que ce qui se fait en Inde. Cela correspond à notre business plan pour avoir les prix les plus compétitifs sortie usine.

D’ici le mois d’avril, nous reviendrons faire les derniers réglages avant de lancer les travaux.

Republicoftogo.com : Quel est le montant global de l’investissement ?

Atul Mehta : Ce sera très lourd, de l’ordre de 28 millions de dollars. L’usine fabriquera des pagnes de grande qualité et une large gamme de tissus. 

Site du Groupe

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.