Zunu dans le rythme brésilien

10/04/2012
Zunu dans le rythme brésilien

Le ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé, Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu (photo), a achevé une visite de dix jours au Brésil au cours de laquelle il a eu des entretiens à Brasilia avec les responsables des ministères du Développement, de l'Industrie et du Commerce extérieur, de l’Agriculture et des Affaires étrangères.

Il s’est également entretenu avec l'Agence brésilienne de coopération internationale.

Le ministre et sa délégation, qui comprenait notamment le directeur général du Cetef (Centre togolais des expositions et foires de Lomé) ,Johnson Kueku Banka, s’est ensuite rendu à Recife pour y visiter le complexe portuaire de Suape qui fonctionne 24h/24 et 7j/7 et pour des entretiens avec le Gouverneur de l’Etat.

Autre étape pour le ministre, Rio. Pas le temps pour une promenade sur les plages de Copacabana, d’Ipanema ou de Leblon, mais des rendez-vous aménagées par le consul honoraire du Togo à Rio, João Santos, avec les dirigeants de la compagnie pétrolière, Petrobas et avec ceux de la Banque nationale du développement économique et social (BNDES).

Les échanges économiques sont encore très modestes entre le Togo et le Brésil, mais Brasilia a manifeste son intention de développer ses relations avec l’Afrique. Ce pays en plein boom a les moyens et l’expertise.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.