Le chantage systématique à la grève est incompréhensible

13/03/2018
Le chantage systématique à la grève est incompréhensible

Aucun égard pour les élèves

Une nouvelle grève de 72h dans l’enseignement public a débuté mardi à l’appel de la  Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET).

Les enseignants déplorent l’absence de signature d’un protocole d’accord qui devait intervenir le 9 mars. Un document qui porte sur la revalorisation des salaires et la question des primes

L’année scolaire, depuis la rentrée en octobre 2017, est fortement perturbée par des arrêts de travail quasi-hebdomadaires.

Un situation qui devient extrêmement préoccupante pour les élèves comme pour les parents qui redoutent de se retrouver face à une année blanche.

D’autant plus regrettable que des pourparlers se déroulent entre le ministère de tutelle et les syndicats. Mieux, le Premier ministre a mis en place en début d’année un groupe de travail chargé de répondre aux demandes des enseignants du primaire et du secondaire.

Dans ce contexte, le chantage systématique à la grève est incompréhensible et irresponsable.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Il faut encourager la pharmacopée traditionnelle

Santé

Les plantes médicinales ont une vraie valeur thérapeutique. Mais attention aux charlatans.

Une question environnementale et de santé publique

Environnement

Le Togo ne dispose pas encore d’une stratégie de gestion et de traitement des produits chimiques et des déchets dangereux. C’est un vrai problème et une question environnementale.

Socle commun et partenariats régionaux

Coopération

Les négociations se poursuivent à Bruxelles depuis le mois de septembre entre le groupe des pays ACP et l'Union européenne afin de parvenir à un nouvel accord de coopération.

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.