Universités en mouvement

04/10/2010
Universités en mouvement

C’est sous une pluie battante que les 64.000 étudiants des universités du Togo ont repris les cours lundi.
« L’université semble présenter de contraintes quand on y rentre pour la première fois, mais elle requiert beaucoup d’investissement personnel, de travail assidu, bref, d’engagement total », a indiqué le
ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, François Galley.
Les autorités ont entrepris de moderniser les deux grandes universités du pays, celle de Lomé et celle de Kara.
« A l’université de Lomé, un amphithéâtre de 1500 places vient d’être réceptionné, des études sont en cours pour la construction d’un bloc polyvalent avec des salles de travaux dirigés et des salles d’examen de 2250 places. A l’université de Kara, un restaurant universitaire et un cybercafé seront ouverts en 2011. L’administration de la fac a également fait l’acquisition d’un bus pour le transport des étudiants », a indiqué le ministre conscient que beaucoup reste à faire dans ce domaine.
M. Galley a efin précisé que le gouvernement avait alloué un budget de plus de 7 milliards pour les bourses et stages des étudiants togolais et étrangers. D’ailleurs, une antenne de la Direction des bourses et stages vient d’être inaugurée à Kara.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.