Utilisation compétitive du savoir

26/11/2014
Utilisation compétitive du savoir

Recours à des partenaires extérieurs pour co-financer les universités

Une conférence régionale sur les approches innovantes de financement de l’enseignement supérieur et de la recherche s’est ouverte mercredi à Lomé.

L’émergence d’un marché mondial pour le capital humain de haut niveau est la preuve tangible du rôle d’avant-garde de l’enseignement supérieur dans le processus de modernisation de nos Etats. Elles en appellent, par conséquent, à la nécessité pour tous les acteurs d’un accompagnement plus accru et plus soutenu, a déclaré le Premier ministre, Arthème Ahoomey-Zunu, à l’ouverture des travaux. 

Pendant des décennies, les universités ont fonctionné sur des budgets publics, mais les évolutions à l’échelle mondiale et la pénurie de ressources nécessitent désormais de trouver des financements alternatifs.

Des pistes existent, fruit de plusieurs études menées par l’UNESCO, l’Association des Universités Africaines (AUA), l’Association pour le Développement de l’Education en Afrique (ADEA) et le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) qui seront discutées pendant deux jours à Lomé.

La finalité n’est pas un désengagement de l’Etat, mais la possibilité pour celui-ci de s’adosser à des partenaires publics ou privés pour améliorer la qualité de l’enseignement. Un vrai challenge.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.