Le Togo ambitionne de parvenir à un couvert végétal de 30%

08/11/2016
Le Togo ambitionne de parvenir à un couvert végétal de 30%

Surfaces forestières en net recul

La réduction des émissions issues de la déforestation et de la dégradation (REDD+) est une proposition de mécanisme d’atténuation du changement climatique qui doit permettre de réduire les émissions des gaz à effet de serre en payant les pays en voie de développement pour qu’ils cessent d’abattre leurs forêts. 

La destruction de la forêt tropicale est à l’origine de à 7à 12% des émissions de gaz à effet de serre provenant des activités humaines, une proportion plus élevée que celle provenant des voitures, des poids lourds, de la marine, des avions et des trains du monde entier. 

Le REDD+ est une façon appropriée de protéger les forêts et la biodiversité et de ralentir le changement climatique.

La Banque mondiale (via le Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier) soutient cette initiative dont profite le Togo depuis le début de cette année. Elle sera exécutée sur 4 ans.

3,8 millions de dollars ont été alloués à ce pays ; l’Etat prend à sa charge 422.000 dollars et des partenaires comme la GIZ (Coopération allemande ) apportent un soutien financier.

Une mission d’évaluation de la Banque mondiale est à Lomé depuis mardi afin de juger de la mise en œuvre du programme et de corriger, le cas échéant, les insuffisances observées.

Elle examinera, notamment, les contrats signés ainsi que le processus de passation des marchés publics et s’interrogera sur les raisons pour lesquelles le décaissement reste encore relativement modeste.

Au Togo, les surfaces forestières sont en net recul. Le taux de déforestation est passé de 3,4 à 5,8% par an pour une moyenne régionale de 0,46%.

La nécessité de gagner de nouvelles terres agricoles, les coupes effectuées pour couvrir les besoins en bois de chauffe et pour la fabrication de charbon de bois ainsi que l’abattage de bois d’œuvre ne cessent de croître.

Le gouvernement togolais et la Banque Mondiale se sont engagés à concevoir une stratégie nationale permettant à la forêt de continuer à jouer un rôle socio-économique et écologique.

La finalité est d’aboutir à un couvert végétal de 30%.

Le REDD+ constitue un mécanisme, une opportunité économique, une approche structurante et transversale des stratégies de développement durable du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Le gouvernement, chef d'orchestre de la cybersécurité

Tech & Web

Le projet de loi sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité a été adopté jeudi.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).