Donner la priorité au financement du secteur privé

15/11/2018
Donner la priorité au financement du secteur privé

Christian Adovelande

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) fête son 45e anniversaire. Un Forum se déroule mercredi et jeudi à Lomé pour marquer l’événement.

L’occasion pour le président de la Banque, Christian Adovelande, de dévoiler la nouvelle stratégie.

‘Il souhaite s’inscrire dans un nouveau paradigme’.

En d’autres termes, renforcer l’appui au secteur privé, principal moteur de la croissance.

Sur les cinq dernières années, 26% des financements de la BOAD ont été réalisés en faveur du secteur privé contre 74% pour le public. 

‘Ce n’est pas la faute à la Banque en tant qu’institution financière, mais en raison du manque de solidité des projets qui sont soumis, a reconnu M. Adovelande, de

‘On a de l’argent. Il n’y a pas de problème de ressources. La difficulté repose sur l’identification d’opérations viables que nous puissions accompagner’, a-t-il précisé.

La BOAD va mettre en place un accompagnement en amont des porteurs de projets pour les encadrer, leur apporter la compétence et le renforcement nécessaire pour présenter des solutions pérennes susceptibles d’être financées par notre institution.

La Banque de développement de l’UEMOA n’est pas la seule à être confrontée à ces difficultés. Les banques commerciales se trouvent dans la même situation, faute de projets privés qui tiennent la route.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

'Le Togo participe à l’écriture de l’histoire africaine'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a su redonner un élan vital à la diplomatie togolaise, notamment en Afrique de l'Ouest.

Don japonais à la ville d'Atakpamé

Coopération

Le Japon a offert mardi trois véhicules de lutte contre l’incendie et de secours à la ville d’Atakpamé (région des Plateaux).

Dispositif anti-hooligans

Sport

Le ministère des Sports et la Fédération de football sont déterminés à mettre fin aux violences dans les stades.

Mobilisation des cardiologues à Lomé

Santé

Lomé accueille du 20 au 22 février la seconde édition du congrès de cardiologie. Les maladies cardiovasculaires font des ravages au Togo.