L'ABG a permis de créer un effet de levier

10/12/2018
L'ABG a permis de créer un effet de levier

Badanam Patoki (centre) et les représentants des Etats membres de l'UEMOA

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA, 8 pays) a mis en œuvre il y a 12 ans un Programme économique régional (PER) centré sur les problématiques communes des Etats membres liées au déficit des infrastructures économiques et sociales, notamment dans les secteurs routier, ferroviaire, portuaire et aéroportuaire, énergétique et sécurité alimentaire.

Cette initiative est destinée à impulser une dynamique de croissance plus soutenue à l’économie régionale par le biais de projets structurants et intégrateurs.

Depuis 2005, le PER bénéficie d’un appui financier de la France. 20 millions d’euros sont octroyés chaque année.

Cette ‘aide budgétaire globale’ (ABG) de 160 millions d’euros depuis le lancement a permis de créer un effet de levier.

‘En neuf ans, ce sont plus de 118 milliards de Fcfa qui ont été affectés dans des secteurs essentiels, comme l’hydraulique villageoise, la lutte contre l’érosion côtière, le désensablement du fleuve Niger, l’aménagement des terres de l’Office du Niger, l’appui aux centres d’excellence régionaux, la réalisation des postes de contrôle juxtaposés, des stations de pesage et des études routières’, a souligné lundi Badanam Patoki, le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances à l’ouverture d’une réunion d’évaluation à Lomé.

Les conclusions permettront de démontrer la pertinence globale des interventions financées par l’ABG afin d’obtenir un renforcement des aides.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sable fin et déchets

Environnement

La magnifique plage de Lomé ressemble à un dépotoir. Les premiers responsables sont les habitants eux-mêmes. 

Sur un pied d'égalité avec les pays de l'OCDE

Développement

Mario Pezzini, le directeur du centre de développement de l’OCDE, a été reçu dimanche par Faure Gnassingbé.

Les artilleurs en formation

Coopération

Des instructeurs français en provenance du Sénégal viennent de recycler des officiers et sous-officiers artilleurs des Forces armées togolaises.

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.