La BAD est un catalyseur pour la mobilisation de ressources

25/09/2018
La BAD est un catalyseur pour la mobilisation de ressources

Mongo Aharh-Kpessou

La revue du Document de Stratégie Pays (DSP) 2016 – 2020, combinée avec la revue du portefeuille du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), a été l’objet d’une concertation mardi à Lomé.

Le DSP oriente les interventions de la BAD qui se positionne en tant qu’animateur, connecteur et catalyseur pour la mobilisation de ressources.

L’objectif de la Banque est d’aider l’économie togolaise à exploiter ses points forts tout en contribuant à atténuer l’effet des contraintes. 

Le résultat final recherché étant une croissance économique plus forte et créatrice d’emplois.

La stratégie est articulée autour de deux piliers que sont le développement des pôles de croissance inclusive et de compétitivité agroindustrielle et l’appui à la gouvernance financière, sectorielle et locale. 

L’objectif majeur est d’accompagner le Togo à améliorer les conditions de vie des populations rurales à travers le développement intégré des pôles agricoles avec les agropoles et l’accès à l’énergie. 

La réunion était présidée par Mongo Aharh-Kpessou, le secrétaire permanent chargé des reformes au ministère de l’Economie et des Finances, et Khadidia Diabi, la représentante de la BAD au Togo.

On notait également la participation du ministre de l'Agriculture, Ouro-Koura Agadazi.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Gazon artificiel pour Togo-Algérie

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a indiqué que le match Togo-Algérie aura lieu le 18 novembre au stade municipal de Lomé.

Le Togo devient un hub médical

Santé

L’Agence de coopération israélienne Mashav organise du 22 au 25 octobre à Lomé et à Atakpamé une formation en traumatologie pour 9 pays africains.

Gomido conserve la tête du classement

Sport

Classement inchangé. Gomido reste en tête du championnat de D1 avec 7 points à l’issue de la 4e journée.

Se préparer à l’économie numérique et aux emplois de demain

Développement

La BM souhaite recueillir le point de vue des jeunes sur le développement numérique