La BIDC bénéficie d’un soutien de la France

21/03/2011
La BIDC bénéficie d’un soutien de la France

Une convention de financement pour la mobilisation d’un Fonds d’Etudes et de Renforcement de Capacité (FERC) a été signé le 18 mars entre l’Agence Française de Développement (AFD) et la Banque d’Investissement et de Développement de la Cédéao (BIDC), dont le siège est au Togo.
La partie française était représentée par l’ambassadeur de France à Lomé, Dominique Renaux, et par Philippe Collignon, directeur de l’AFD au Togo. Côté BIDC, Bashir M. Ifo, président par intérim de l’institution.
Ce projet d’expertise et d’appui technique, d’un montant total de 327,9 millions de Fcfa, est entièrement financé par l’Agence Française de Développement et s’inscrit dans le cadre de la coopération financière multiforme qu’entretient l’Agence avec le secteur financier sous-régional, indique un communiqué de l’AFD.
Cette subvention est plus précisément destinée à financer le renforcement des capacités de la  BIDC en matière de suivi des risques, de mise à niveau de ses procédures de lutte anti-blanchiment et de lutte contre le financement du terrorisme, ainsi qu’en matière de mise à niveau de la politique de responsabilité sociale et environnementale de l’institution.
Les deux institutions se sont félicitées de la qualité de leur coopération. Les responsables ont marqué leur volonté de poursuivre cette coopération et visent à terme l’octroi de lignes de crédits futures à la BIDC par l’Agence française de développement pour le financement des activités de développement du secteur privé des entreprises de la CEDEAO.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Faire revenir les talents

Diaspora

Un Forum économique des Togolais de l’extérieur aura lieu à Lomé en novembre prochain.

Effets induits

Développement

Les interventions de la Banque mondiale au Togo ont été bénéfiques dans de nombreux secteurs.

Nouveau drame de la route

Faits divers

Neuf personnes ont été tuées jeudi dans accident à Wahala (région des plateaux). 

Bannissement à vie

Sport

L’arbitre togolais Kokou Hougnimon Fagla a été banni à vie par la FIFA de toute activité liée au football.