La BM oriente les bailleurs et le gouvernement

03/10/2011
La BM oriente les bailleurs et le gouvernement

Une étude financée et réalisée par les experts de la Banque de la Banque mondiale (BM), intitulée «Revue Diagnostic des Dépenses Publiques de Base dans le Secteur Agricole» a été présentée lundi à Lomé.

Le travail est basé sur une analyse rigoureuse des flux financiers, soit près de 600 milliards de Fcfa,  que le Togo va pouvoir gérer à travers la mise en œuvre du Programme National d’Investissement Agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA) dont la BM est le principal pourvoyeur. 

Plusieurs recommandations ont été formulées pour faciliter une bonne gestion du flux d’aide.

Joël Hourticq (photo), le consultant de la Banque, a indiqué que cette revue avait pour objectif d’informer la communauté des partenaires techniques et financiers sur les modalités d’utilisation des fonds par le Togo.

Les conclusions de l’étude soulignent la nécessité, tant pour le gouvernement que pour les bailleurs, de mobiliser encore davantage de moyens pour lutter contre la pauvreté en milieu rural.

Messan Kossivi Ewovor, le ministre de l’Agriculture, estime que les résultats de l’étude sont rendus publics dans un timing parfait alors que le Togo s’apprête à lancer les trois projets composant le PNIASA pour un montant de 112,5 millions de dollars.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.