Le secteur privé espère obtenir des financements de la SID

21/09/2018
Le secteur privé espère obtenir des financements de la SID

Nombreux prêts accordés au secteur privé en Afrique

Le Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) dispose depuis près de 20 ans d’une filiale spécifiquement dédiée au développement du secteur privé.

La SID (Société islamique pour le développement du secteur privé) finance des projets émanant du secteur privé.

Cette structure dispose d’un budget conséquent, 4 milliards de dollars.

Le Togo espère tirer profit de cette manne. Il a dans cette logique adopté jeudi en conseil des ministre un projet de loi autorisant la ratification de l’accord portant sur la création de la SID, ce qui va lui ouvrir les portes pour des financements.

Le secteur privé pourra ainsi soumettre des demandes de prêts à condition que les projets soient pertinents et viables.

Selon le communiqué officiel, l’adoption du projet ‘permettra au secteur privé de bénéficier des potentialités et atouts offerts par l’institution, notamment dans les domaines de l’agriculture, de la pêche, des infrastructures, de la technologie, de la production énergétique, de l’éducation, de la santé, de l’immobilier, du commerce et de la finance’.

La Société islamique pour le développement du secteur privé finance de nombreux projets au Sénégal, En Sierra Leone, à Djibouti, en Mauritanie, au Nigeria, notamment.

La SID est également partenaire de la BOAD et de l’Afreximbank.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Gazon artificiel pour Togo-Algérie

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a indiqué que le match Togo-Algérie aura lieu le 18 novembre au stade municipal de Lomé.

Le Togo devient un hub médical

Santé

L’Agence de coopération israélienne Mashav organise du 22 au 25 octobre à Lomé et à Atakpamé une formation en traumatologie pour 9 pays africains.

Gomido conserve la tête du classement

Sport

Classement inchangé. Gomido reste en tête du championnat de D1 avec 7 points à l’issue de la 4e journée.

Se préparer à l’économie numérique et aux emplois de demain

Développement

La BM souhaite recueillir le point de vue des jeunes sur le développement numérique