Les entreprises togolaises rêvent de faire partie du Blue chip

02/09/2015
Les entreprises togolaises rêvent de faire partie du Blue chip

Gaëlle Ahoomey-Zunu

Pour certaines entreprises togolaises, une introduction en bourse peut être le moyen d’assurer leur développement à long terme. Mais cette option n’est réservée qu’aux PMI/PME ayant d’ores et déjà démontré leur réussite et disposant d’un réel potentiel d’expansion.

Message délivré mercredi aux milieux d’affaires par les responsables l’Agence nationale de promotion et de garantie de financement des petites et moyennes entreprises (ANPGF) et par ceux de l’Antenne nationale de Bourse du Togo (ANB Togo).

Le Togo, comme sept autres pays de l’Espace UEMOA, est membre de la BRVM, la Bourse régionale des valeurs mobilières dont le siège est à Abidjan.

‘L’accès à la BRVM ouvre de réelles perspectives pour nos entreprises. C’est une piste vers laquelle elle doivent s'orienter si elles en ont la capacité’, explique Gaëlle Ahoomey-Zunu, le président du Comité de direction de l’ANPGF.

Une seule société togolaise est cotée à la BRVM, il s’agit d’Ecobank qui a son siège à Lomé mais dont l’activité est principalement en Afrique.

Les autres entreprises listées appartiennent à la fine fleur de l’industrie et du commerce ouest-africain, ce que l'on appelle le Blue chip.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Le gouvernement, chef d'orchestre de la cybersécurité

Tech & Web

Le projet de loi sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité a été adopté jeudi.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).