Développement économique et bavardages politiciens

03/12/2009
Développement économique et bavardages politiciens

Le développement est l’affaire de tous : de l’Etat qui fournit l’impulsion et les crédits et gère les entreprises publiques, des Togolais et de leur force de travail, des entrepreneurs économiques qui créent des emplois et accroissent par leur activité la richesse collective. C’est une synthèse harmonieuse entre tous ces acteurs qui permet l’édification d’une économie dynamique. Il faut se féliciter de la création récente par les dirigeants d’entreprises du Togo de la Synergie des hommes d’affaires pour la relance économique du Togo (SHARE).
Ces entrepreneurs dynamiques veulent participer à l’action collective et travailler aux côtés du gouvernement pour

En moins de six mois de fonctionnement, l’organisation présente un bilan encourageant. 200 millions de francs ont été mobilisés et déjà 140 ont été consacrés à des projets de développement dont la construction d’écoles, de dispensaires et de marchés. Ces efforts convergent avec ceux de l’Etat qui encourage le développement à la base.
C’est par le travail, la solidarité, l’esprit de création qu’un pays se développe et non par les récriminations, les anathèmes et les défilés.
Une occasion de constater à nouveau le décalage entre les aspirations des Togolais et une grande partie de la classe politique enfermée dans des luttes stériles et des débats vains.
Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.