Du bon usage de l’aide internationale

07/07/2011
Du bon usage de l’aide internationale

L’aide internationale est nécessaire pour que l’économie africaine puisse décoller. Mais cette assistance se perd trop souvent dans les sables mouvants de la corruption et de la mauvaise gouvernance .Pourtant, on ne pourrait se satisfaire de cette observation globale. Certains pays gèrent mieux l’aide que d’autres .

L’OCDE  a, lancé au niveau international depuis octobre 2010 et au niveau du Togo le 19 janvier 2011 une enquête importante pour préparer un  Forum de haut niveau sur l'efficacité de l'aide prévu à fin 2011 à Busan en Corée du Sud. Tous les responsables togolais, ont participé avec ardeur à la collecte d’informations.

Et les résultats de l’analyse sont particulièrement favorables au Togo.

- Le Togo a atteint en 2010 neuf objectifs sur les quinze indicateurs établis par la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide au développement, révèle le rapport pays de l'enquête 2011 de l’OCDE.

Un progrès considérable a été réalisé pour cinq indicateurs et trois autres ont connu une évolution faible précise le rapport.

 Même si tout n’est pas parfait, ces résultats sont de nature à donner confiance aux pays qui fournissent les fonds de la coopération.

Le Togo est sur la bonne voie

Koffi Souza

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.